******aa*******
Obligations pour la mise en pots

Miellerie

 

La loi impose aux apiculteurs qui commercialisent leurs produits, de mettre sur le marché des aliments sains, c’est-à-dire sans danger pour le consommateur.
L’apiculteur est libre des moyens qu’il met en place pour atteindre cet objectif.


Pour cela, veuillez vous référer au Guide des Bonnes pratiques Apicole de l'ITSAP. 
Elles décrivent les bonnes pratiques d’hygiène dans les locaux de miellerie ou le laboratoire de gelée royale.


Les apiculteurs qui choisissent de ne pas s’y référer devront prouver que leurs pratiques respectent les exigences réglementaires en matière d’hygiène et de traçabilité.

H1 : Concevoir et aménager les locaux de travail
H2 : Choisir et vérifier le bon état des équipements de miellerie
H3 : Organiser les étapes de production
H4 : Nettoyer les locaux et le matériel de miellerie
H5 : Veiller à l’hygiène du personnel dans les locaux
H6 : Lutter contre les nuisibles et les abeilles dans les locaux
H7 : Organiser l’accès à l’eau potable et l’évacuation des eaux usées dans les locaux
H8 : Assurer la traçabilité des produits de la ruche (mise à jour mai 2017)
H9 : Respecter la réglementation sur l’étiquetage des produits de la ruche


Cahier de miellerie

L’ITSAP-Institut de l’abeille publie un cahier de miellerie en production de miel, pour aider les apiculteurs à assurer la traçabilité de leur miel.


 

À quoi sert ce cahier de miellerie ?


Tenir un registre de traçabilité permet à l’apiculteur de répondre aux exigences réglementaires concernant la traçabilité de sa production. En effet, la loi impose à l’apiculteur de pouvoir retracer les produits qui entrent et qui sortent de son exploitation, dès lors que ceux-ci sont vendus ou cédés hors du cadre familial. Cela permet, entre autres, de pouvoir informer les différents maillons de la filière en cas d’alerte sanitaire.


Pour cela, le cahier de miellerie en production de miel est l’outil tout indiqué. C’est le document sur lequel s’enregistre l’historique de la gestion des lots de miels produits sur l’exploitation apicole, de la production à la commercialisation.

C’est pour aider les exploitants à assumer cette obligation que l’ITSAP-Institut de l’abeille a développé, avec l’appui de l’ADAPI et du syndicat AOP Miel de Corse, un registre de traçabilité pour le miel, permettant d’assurer la traçabilité du miel dans les exploitations apicoles, de la production à la commercialisation. Il contient les « entrées » de miel (récolte, extraction, conditionnement) et leurs « sorties » de l’exploitation (livraisons…), ainsi que les numéros permettant d’identifier les lots.


Commander un cahier de miellerie :


Vous pouvez voir le sommaire de ce cahier et le commander en téléchargeant ici le bon de commande.


Balance agréée


Pour toute mise en pots, vous devez utiliser une balance (poids et mesures) conforme aux normes imposées pour la protection du consommateur et la loyauté des échanges commerciaux. Vous devez également vous charger de la vérification périodique du matériel (vignette verte).